Macédoine du Nord : mini-centrales hydroélectriques dans le Shar, un fiasco qui était évitable

|

Le gouvernement macédonien a finalement interdit la construction de sept mini-centrales hydroélectriques dans le Parc national du Shar. Une décision logique, la zone étant classée, mais qui va coûter cher aux contribuables, car il faut dédommager les investisseurs. Un fiasco qui aurait pu être évité.

Par la rédaction (Avec BIRN) – Les journalistes de BIRN ont fait jouer leur droit de demande d’accès aux informations publiques pour obtenir les détails de « l’accord à l’amiable » annoncé par le ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, Nasser Nuredini. Ils ont découvert qu’au total plus d’un millions d’euros de dommages et intérêts devraient être versés aux différentes sociétés ayant acheté ces concessions. Dont 600 000 euros rien qu’à Gravis Hydro, société basée à Gostivar, qui devait construire une mini-centrale sur la rivière Pena, sur la base d’un contrat datant de 2018, donc de l’époque où les sociaux-démocrates du SDSM (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous