Macédoine du Nord : « après minuit, on éteint les caméras à la frontière pour laisser passer la drogue »

| |

La Macédoine du Nord est une plaque tournante des trafics dans les Balkans. C’est ce qu’estime l’Initiative globale contre le crime organisé. Son dernier rapport détaille certaines des méthodes utilisées par les réseaux mafieux, en lien avec la police et les politiques.

Par Jane B. (Avec Sloboden Pecat) - Dans son dernier rapport sur les flux du crime organisé dans les Balkans, présenté à Vienne la semaine dernière, l’Initiative globale contre le crime organisé lève un coin du voile sur certains « points chauds ». La Macédoine du Nord y occupe une place centrale, particulièrement les passages frontaliers de Bogorodica, à la frontière avec la Grèce, et de Jažince, près de Tetovo, en direction du Kosovo. Le rapport décrit la frontière de Bogorodica comme « un point de transit pour le trafic de drogue, notamment l’héroïne ou le cannabis passé clandestinement d’Albanie vers la Grèce et la Turquie ». Le passage (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous