Macédoine du Nord : le juteux business des mini-centrales hydroélectriques

| |

Elles produisent très peu d’énergie, détruisent les milieux naturels, coûtent cher aux usagers et aux citoyens, mais rapportent gros à leurs propriétaires ! L’an dernier, les petites centrales hydroélectriques ont touché quinze millions de subventions publiques mais n’ont couvert que 2,6% des besoins en électricité de la Macédoine du Nord.

Traduit par Jaklina Naumovski Les mini-centrales qui se multiplient ces dernières années en Macédoine du Nord fournissent peu d’énergie et causent des dommages importants à l’environnement dans des zones écologiques sensibles. Et bien sûr, à la fin, ce sont toujours les citoyens qui paient la facture. Une trentaine de sociétés se partagent le gâteau, réalisant d’importants bénéfices. Celle de l’ancien vice-Premier ministre Kocho Angjushev et de son frère Todor Angjushev représentent un tiers du marché et dégage des profits substantiels grâce aux subventions accordées à « l’énergie verte », ainsi que pour la conception, la production et à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous