Macédoine : de l’électricité pas chère à court terme ou un environnement propre ?

| |

La Macédoine est loin d’avoir commencé sa transition écologique. Ses vieilles centrales à charbon yougoslaves produisent toujours plus de 60% de son électricité et les énergies solaire ou éolienne restent sous-utilisées. Il est pourtant urgent de miser sur le renouvelable : d’ici 30 ans, les réserves de combustibles du pays seront épuisées.

Par Mirjana Spasovska Aujourd’hui, pour produire son électricité, la Macédoine s’appuie essentiellement sur des centrales thermiques au charbon. Des centrales hydroélectriques complètent le dispositif. Selon Marko Bislimovski, le directeur de la Commission de régulation de l’énergie, ces dernières années, l’objectif a été de diversifier les sources d’énergie, en privilégiant le renouvelable (solaire, éolien et biomasse). « Les centrales thermiques [au charbon] représentent environ 60% de l’électricité produite, les centrales de cogénération et hydroélectriques représentent quant à elles 15% chacune. L’éolien participe à hauteur de 2,5%, selon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous