Macédoine : les enfants, premières victimes de l’augmentation des divorces

| | |

La Macédoine ne fait pas exception, le nombre de divorces est en constante augmentation tandis que le nombre de mariages est en baisse. Un phénomène que les sociologues expliquent par le changement de valeurs sociétales, l’évolution des priorités chez les couples mariés et la réticence à faire des compromis. Les premières victimes de cette évolution sociale : les enfants.

Selon l’Office national des statistiques, le nombre de divorce en 2016 était de 2043 alors qu’il était de 1753 en 2011, soit une augmentation de plus de 16%. Parallèlement, il y a une diminution significative du nombre de mariages de près de 11%, de 14 736 en 2011 à 13 164 en 2016. « Aujourd’hui, l’individualisme est mis sur un piédestal, chaque individu se tourne vers soi, donne la priorité à l’assouvissement de ses besoins et ses désirs », estime la sociologue Makedonka Radulović. « Ils veulent d’abord construire leur carrière professionnelle et ne sont pas prêts à se sacrifier pour le mariage, même si la plupart d’entre eux se voient mariés un jour. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous