La Macédoine et Grèce vont-elles enfin solder la querelle du nom ?

| |

C’est un pas de plus vers la normalisation. Le ministre grec des Affaires étrangères est attendu ce jeudi à Skopje. Une résolution de la « querelle du nom », qui empoisonne les relations entre les deux voisins depuis plus de 25 ans, pourrait ouvrir les portes de l’Otan à la Macédoine dès l’été 2018.

Par Jaklina Naumovski Deux mois après la visite officielle du chef de la diplomatie macédonienne, Nikola Dimitrov, à Athènes, c’est au tour de son homologue grec, Nikos Kotzias, de se déplacer à Skopje. Un nouveau signe de détente, alors que les deux États cherchent à renforcer leur coopération, mais aussi à relancer le dialogue sur l’épineuse question du nom de la Macédoine. Au programme, outre la réunion de travail avec le chef de la diplomatie macédonienne, des entretiens sont prévus avec le chef de l’État, Gjorge Ivanov, avec le Premier ministre Zoran Zaev, le vice-Premier ministre en charge des relations avec l’UE, Bujar Osmani, ainsi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous