11 novembre : la France honore la mémoire des soldats macédoniens du Front d’Orient

| |

C’est une première : ce 11 novembre, les noms de 33 jeunes combattants macédoniens tombés lors de la bataille de Kajmakčalan, sur le front d’Orient, seront gravés sur une plaque commémorative à Colombelles, en Normandie.

Par Mende Mladenovski Les historiens et chroniqueurs disent à propos de la montagne Kajmakčalan, à la frontière entre la Macédoine et la Grèce, qu’il s’agit de la plus grande tombe. Entre les 12 et 30 septembre 1916, les troupes alliées serbes et française y ont livré leurs plus farouches batailles contre l’armée bulgare, et des milliers de jeunes y sont enterrés. Durant 20 jours, le Kajmakčalan a été le terrain de terribles batailles au corps à corps. Depuis plus de cent ans maintenant, le projet de rendre hommage à ces victimes n’a jamais cessé. Voilà pourquoi tous les États ayant participé aux batailles dans cette zone ont érigé en mémoire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous