Macédoine : l’impossible vérité du quintuple meurtre de Pâques 2012

| |

Le 12 avril 2012, cinq corps sans vie étaient retrouvés sur les rives du lac de Smilkovci, près de Skopje. Cinq ans plus tard, les parents des victimes réclament justice, soupçonnant que des complicités politiques au plus haut niveau empêchent de connaître la vérité sur l’affaire « Monstrum ». Les révélations promises par Zoran Zaev et le Bureau de la procureure spéciale se font toujours attendre.

Par Miomir Serafinović Cinq ans après le quintuple meurtre du lac de Smilkovci, malgré l’arrestation et la condamnation à perpétuité de six personnes, les familles des victimes continuent à douter de la version officielle des motifs de ce massacre et perdent tout espoir de connaitre un jour la vérité. Rade Slavkovski, le père de Filip, l’un des lycéens tué, fait part de son amertume envers ceux qui avaient promis de dire la vérité sur ce meurtre. « Des enfants innocents ont été abattus de sang froid. Cela fait cinq ans que nous vivons dans le noir ». Lors de l’affaire des écoutes téléphoniques dévoilée par le chef de l’opposition, Zoran Zaev, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous