Bulgarie : quand l’extrême droite vend le passeport national

| |

Pour obtenir un passeport bulgare, et donc européen, il suffisait de payer. Ces dernières années, l’Agence des Bulgares de l’étranger aurait vendu des dizaines de milliers de passeports à des ressortissants de pays des Balkans, notamment de Macédoine et de Moldavie. Un trafic qui serait directement lié à un parti d’extrême droite, le VMRO du vice-Premier ministre Krasimir Karakachanov.

Par Katerina Blaževska Cela fait plusieurs semaines qu’un scandale secoue la Bulgarie : des fraudes auraient été commises au sein de l’Agence des Bulgares de l’étranger. Selon un témoignage, plus d’une centaine d’intermédiaires aidaient à récolter les documents et à fournir des adresses aux candidats qui souhaitaient obtenir des passeports bulgares. En fonction du pays d’origine, les tarifs variaient : 1000 euros pour les ressortissants macédoniens et jusqu’à 5000 euros pour ceux du Kosovo. « Les Macédoniens étaient ’privilégiés’ », assure ce témoin, qui explique bien connaître les rouages du système de corruption mis en place au sein de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous