Macédoine : Bekim Asani, les LGBT droits au cœur

| |

Bekim Asani connait le prix de l’engagement, les insultes et les menaces de mort : le jeune homme se bat depuis des années pour les droits des personnes LGBT dans la ville de Tetovo, au nord-est de la Macédoine. Malgré toutes les tentatives d’intimidations, malgré le poids de la tradition. Portrait.

Par Simon Rico « Il y a deux ans, j’ai dû rester enfermé chez moi pendant un mois entier, la situation devenait vraiment dangereuse. » Bekim Asani est homo et fier de l’être : il a fait tatouer les lettres L-G-B-T sur les quatre doigts de son poing droit. Depuis qu’il a fondé l’association LGBT Tetovo united, les intimidations ponctuent son quotidien : vitres de son appartement brisées, insultes, brimades et même un kidnapping, pendant six heures, en 2013. C’était un an après l’ouverture du bureau de l’ONG. Mais Bekim n’a pas voulu porter plainte. « Tetovo, ce n’est pas très grand », soupire-t-il. « Il risquerait d’y avoir des représailles (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous