Logement en Croatie : les touristes passent avant les étudiants

| |

Hausse des loyers, manque de résidences étudiantes, priorité donnée aux touristes et aux locations de courte durée... En Croatie, les étudiants doivent compter sur le capital familial ou prendre un job à côté de leurs études pour réussir à se loger, des obstacles qui excluent les plus démunis et favorisent l’abandon scolaire.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) La hausse des prix de l’immobilier, et donc des loyers, n’a pas épargné les étudiants. Selon une analyse des loyers mensuels réalisée par le site d’annonces Njuškalo, la rentrée a vu les loyers augmenter de 6 à 17% dans les villes universitaires que sont Zagreb, Split, Rijeka et Osijek. Or, la location d’appartements est l’unique option pour la grande majorité des étudiants qui n’étudient pas dans leur ville natale, étant donné le faible nombre de places en résidences universitaires : en Croatie, seuls 9% des étudiants sont logés en foyers contre 20% en moyenne dans l’UE. Le nombre total de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous