Littérature en Macédoine du Nord : Petar Andonovski et les « barbares »

| |

Lauréat du prix européen de littérature en 2020 pour son roman La peur des Barbares, Petar Andonovski est l’un des rares auteurs macédoniens ouvertement gay. Dans ses romans, il donne la parole aux femmes et à tous ceux qui peinent à se faire entendre dans les Balkans. Rencontre.

Propos recueillis par Milena Trajkovska CdB : Vous êtes l’un des rares écrivains ouvertement gays de la région. Quel rôle la littérature a-t-elle joué pour vous, alors que les personnes LGBTQIA+ restent très discriminées dans les Balkans, et notamment en Macédoine du Nord ? P.A. : Lorsque j’ai publié mon premier roman queer en 2020, l’accueil des critiques et du public a été très ambivalent. Aux yeux de certains, j’avais l’impression d’être considéré comme une espèce d’animal rare. La même année, le roman a fait l’objet d’une adaptation théâtrale et de nombreux spectateurs ont annoncé leur choix de boycotter la pièce, simplement parce qu’elle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous