Nord du Monténégro : des villages fantômes, des écoles à l’abandon

| |

Certains villages du nord du Monténégro comptent plus de maisons vides que d’habitants. Au fil des ans, la pauvreté a fini par dépeupler cette région montagneuse et isolée. Dans les hameaux désertés, il ne reste que plus des anciens. Les écoles à l’abandon, témoins d’un temps révolu, menacent ruine. Reportage.

Par Tufik Softić Témoins de la pauvreté du nord du Monténégro et de l’exode de ses habitants, les écoles abandonnées datant de l’époque titiste et d’avant la Seconde Guerre mondiale. L’une d’elles, située à Ćetkovići, à 15 km de Berane, dans la région montagneuse de Šekular, tombe littéralement en ruines. Une école autrefois pleine d’écoliers. Avec le temps, les gens sont partis et ceux qui restent sont bien conscients que Ćetkovići est en train de devenir un village fantôme. La situation est identique dans la municipalité d’Andrijevica. À cause de l’exode de la population, l’école de Kuti, à 15 km de la ville, est, elle aussi, à l’abandon. « La chute (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous