Guerres dans l’ancienne Yougoslavie : le long combat des femmes victimes de viols

| |

Plus de vingt ans après la fin des guerres dans l’ancienne Yougoslavie, les victimes de viols continuent de se battre pour juger leurs bourreaux et faire reconnaitre leurs droits. Pour que l’horreur ne se répète pas ailleurs.

Par Nidžara Ahmetašević 60 000 personnes ont été violées pendant les guerres en Bosnie-Herzégovine, de Croatie et du Kosovo. Voilà les chiffres qu’avancent les Nations unies. Pour la seule Bosnie-Herzégovine, le nombre des victimes se situerait entre 20 000 à 40 000. Ces exactions ont été commises dans des appartements, dans des maisons, dans des hôtels et dans d’autres endroits transformés en camps sexuels. L’un de ces lieux les plus connus est l’hôtel Vilina Plas, près de Visegrád, où plus de 200 femmes ont été torturées, violées et assassinées. Seules cinq d’entre elles ont survécu à ces atrocités et témoigné lors de différents procès. Depuis la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous