Bosnie-Herzégovine : sans salaires depuis l’été, les soignants de Konjic rendent leur blouse

| |

C’est un geste aussi douloureux que symbolique. Mercredi, les soignants de l’hôpital public de Konjic ont cessé le travail et jeté leur blouse blanche. Ils n’ont pas été payés depuis juillet, date à laquelle les comptes de l’hôpital ont été gelés, en pleine pandémie de covid-19. Un geste désespéré alors que les autorités les ignorent depuis des mois.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) C’est avec un mélange d’amertume, de colère et de tristesse que les 320 soignants de l’hôpital municipal et du centre de santé de Konjic se sont mis en grève le 15 décembre. Eux qui n’ont pas été payés depuis le mois de juillet ont même symboliquement jeté leur blouse, comme on jette l’éponge, en signe d’abandon. « Je travaille dans cette institution depuis 36 ans, ni la guerre ni les obus n’avaient réussi à me faire enlever ma blouse blanche », lance le technicien médical Osman Tucaković. « C’est impardonnable ce qui nous arrive, quelqu’un doit répondre de cette situation. » Les familles de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous