Histoire : les haines entre Albanais et Serbes sont des mythes

| |

C’est bien connu : « Serbes et Albanais nourrissent une haine réciproque et séculaire ». Pire, « Le conflit fait intrinsèquement partie de leur histoire »... Voilà le genre de clichés qui s’impriment dans l’imaginaire collectif. Or, pendant que l’Europe de l’Ouest se déchirait sur fond de guerres de religion, les peuples des Balkans vivaient en paix. Analyse.

Par Aleksandar Pavlović Plus le temps passe, plus je m’agace d’entendre les politiques occidentaux parler de l’hostilité historique entre Serbes et Albanais. S’ils voulaient sincèrement favoriser notre réconciliation, il faudrait d’abord qu’ils sachent qu’ils ont tort. Maria Todorova, une chercheuse américaine d’origine bulgare a nommé « balkanisme » cette approche biaisée des relations serbo-albanaises et des peuples balkaniques en général. Selon son analyse, les habitants des Balkans sont perçus en Occident comme les stéréotypes des peuples « tribaux, arriérés, primitifs, barbares », en conflit perpétuel les uns avec les autres, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous