Les armateurs grecs tempêtent contre l’embargo européen sur le pétrole russe

| |

Les armateurs grecs ne décolèrent pas contre l’embargo européen imposé depuis le 5 décembre sur le brut venu de Russie. Eux qui contrôlent près de 40% des pétroliers du monde entier craignent de perdre des parts de marché. Mais sont-ils vraiment perdants ?

Par Marina Rafenberg « Nous voyons des sociétés grecques mettre à disposition une grande flotte de pétroliers pour transporter le pétrole russe. Je suis sûr que ce n’est pas dans l’intérêt de l’Europe, de la Grèce ou de l’Ukraine. Il faut être plus unis pour que la Russie soit obligée de chercher des solutions pacifiques. » Voilà ce que déclarait en juillet dernier, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky visiblement en colère contre les armateurs grecs qui continuent de transporter du pétrole russe vers des pays hors UE. Selon le portail d’information sur le transport maritime Lloyd’s List Intelligence, sur les 204 navires en partance des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous