Les anciens commandants de l’UÇK veulent gouverner ensemble le Kosovo

| |

Ce sont trois grands blocs qui vont s’affronter lors des législatives anticipées du 11 juin : une « coalition des commandants » de l’UÇK, un cartel des droites et Vetëvendosje. Les jeux restent ouverts, mais l’alliance musclée entre Hashim Thaçi, Ramush Haradinaj et Fatmir Limaj a le vent en poupe. Analyse.

Par Hysni Bajraktari Il ne restait plus qu’une dizaine minutes avant minuit, mardi 16 mai, délai légal pour officialiser les coalitions en vue des élections législatives, quand la nouvelle est tombée : un choc pour les profanes, une nouvelle sans surprise pour les plus informés. Le Parti démocratique du Kosovo (PDK) de Kadri Veseli et Hashim Thaçi, l’Alliance pour l’Avenir du Kosovo (AAK) de Ramush Haradinaj, et l’Initiative pour le Kosovo (Nisma) de Fatmir Limaj se sont associés pour les législatives anticipées du 11 juin au Kosovo. Une première depuis la fin de la guerre de 1999. Les partis politiques issus de la « branche armée » de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous