Roumanie : les citoyens à nouveau dans la rue contre la corruption des élus

| |

Après avoir abandonné, en janvier, sous la pression populaire, un projet d’ordonnance de grâce en faveur des politiciens corrompus, le Parti social-démocrate (PSD) a voulu revenir à la charge au Sénat. Et les Roumains sont redescendus dans la rue.

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Mercredi après-midi, le Sénat roumain a adopté un amendement au projet de loi de grâce, pour remédier à l’état problématique des prisons roumaines épinglé par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Cet amendement, qui concerne les faits de corruption comme les pots-de-vin et le trafic d’influence, a été proposé par Șerban Nicolae, le chef du groupe social-démocrate (PSD) au Sénat, et l’ancien président Traian Băsescu (Parti du mouvement populaire, PMP). Dès l’adoption de l’amendement, les médias en ligne et les réseaux sociaux étaient en ébullition. Le soir même, un rassemblement spontané d’environ 2000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous