Les Balkans concentrent plus de la moitié des investissements chinois en Europe

| |

La Chine investit beaucoup dans les Balkans, avant tout en Serbie, au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine. Or, ce poids économique prend désormais une dimension politique inquiétante pour les États-Unis et l’Union européenne (UE).

Traduit par Chloé Billon (article original) Le sous-développement économique, la fragilité des démocraties de la région, ainsi que la présence de plus en plus faible de l’UE et des États-Unis : voici les facteurs qui ont permis à la Chine de se positionner comme un acteur important dans les Balkans occidentaux. C’est ce qui ressort de la présentation de l’étude du Centre de criminalistique numérique (Digitalni forenzički centar, DFC) de Podgorica sur la présence et l’influence chinoises dans la région. L’analyse constate que les Balkans sont pour la Chine un tremplin et un pont vers l’UE. C’est en Serbie que l’influence chinoise est la plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous