Les Balkans, antichambre de l’Occident pour les évacués d’Afghanistan

| | |

Plusieurs milliers d’Afghans ont été évacués dans les Balkans. En Albanie, au Kosovo et en Macédoine du nord, ils attendent leur transfert aux États-Unis ou dans un pays occidental, mais leur sort demeure très incertain.

Par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin Entouré de barbelés, le camp se dresse à la sortie de la ville de Ferizaj, sur la route qui conduit à la base américaine du camp Bondsteel, entre une station-service et des entrepôts. Des camions passent en soulevant des jets d’eau : nul n’a souvenir au Kosovo d’un automne aussi pluvieux que celui-ci. « Les Afghans sont là, mais ils ne sortent jamais, on ne les voit jamais », lance Agon, dont l’atelier de menuiserie fait face à l’entrée du camp, où sont stationnées des jeeps de la Kfor, la force de l’Otan déployée depuis 1999. Parfois, un ballon de foot vole par-dessus les barbelés. Les baraquements (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous