Législatives anticipées : la Bulgarie va-t-elle tourner la page de l’ère Borissov ?

| |

À peine trois mois après le scrutin du 4 avril, les Bulgares retournent aux urnes dimanche 11 juillet pour des élections législatives anticipées qui promettent un effondrement du GERB, le parti de Boïko Borissov au pouvoir depuis 2009. Reste à savoir si ses opposants anti-corruption réussiront à s’entendre pour former une majorité. Analyse.

Par Alexandre Levy Le point Godwin de la campagne électorale bulgare a été atteint le 7 juillet dans la petite ville de Kostenets, dans le sud-ouest du pays, lorsque le Premier ministre sortant Boïko Borissov a accusé ses détracteurs d’utiliser les « méthodes de Goebbels » pour tenter de le discréditer et de saper la confiance que les Bulgares avaient mis dans son parti, le GERB, resté au pouvoir quasiment sans interruption depuis 2009. Lors de cette rencontre avec des militants locaux, l’ancien chef du gouvernement est apparu le teint hâlé, mais les traits tirés. Vêtu d’une chemise en soie largement ouverte et d’un jean, il s’est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous