Législatives au Monténégro : une campagne plus polarisée que jamais

| |

Le 30 août, les Monténégrins sont appelés aux urnes pour renouveler leur Parlement. En pleine épidémie de Covid-19, les candidats ont dû mener une courte « télécampagne ». Faute d’accès aux grands médias traditionnels, chasse gardée du clan Đukanović, les listes d’opposition ont tout misé sur les réseaux sociaux. Mais ce scrutin inédit ne semble guère passionner les électeurs.

Traduit et adapté par Persa Aligrudić (Article original) La campagne des législatives du 30 août entre dans sa dernière ligne droite. Onze listes, dont six coalitions, s’y affrontent. Organisé à la fin de l’été, en pleine épidémie de Covid-19, ce scrutin semble avoir du mal à mobiliser les électeurs monténégrins. « J’essaie de me faire une certaine idée sur les candidats, mais franchement j’ai l’impression que c’est la même rengaine depuis vingt ans », avoue Mirko, un ancien policier. « Il est certain que les médias monténégrins sont polarisés », explique Daliborka Uljarević, directrice exécutive du Centre pour l’éducation civique (CGO). « Ceux qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous