Albanie : le tourisme au bord du gouffre

| |

En Albanie, le tourisme pesait 12% du PIB en 2018 et comptait parmi les secteurs en forte expansion. La pandémie est venue mettre un coup d’arrêt à cette croissance, menaçant les travailleurs du secteur. De nombreux licenciements ont déjà eu lieu et les syndicats craignent l’effondrement à l’automne. Reportage.

Par Katerina Sula Parc archéologique d’Apollonia, fin août. Après une longue visite, nous allons déjeuner à la cafétéria près de l’entrée. Mais impossible de manger ou de boire un expresso. « J’ai été obligé de licencier tout mon staff, car il n’y a plus personne ici, vous êtes les seuls visiteurs de la journée », explique le patron de la cafétéria, qui assure lui-même l’ouverture de son café avec des horaires réduits. « Nous avons ressenti la grande absence de touristes étrangers et de la diaspora. Aujourd’hui, nous avons du mal à payer nos taxes à l’État, c’est la raison pour laquelle j’ai dû licencier mon staff. » Avant la pandémie, les touristes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous