Le « rêve européen » des travailleurs asiatiques en Roumanie (3/3) : rester ou partir vers l’Ouest ?

| |

Depuis 2017, la Roumanie en manque de main-d’œuvre offre de nombreux visas aux travailleurs venus d’Asie. Face aux difficultés rencontrées à leur arrivée, voire à leur déception, certains décident de continuer vers l’Europe de l’Ouest, le plus souvent illégalement. Le Courrier d’Europe centrale a pu parler avec l’un de ces passeurs. Enquête.

Une enquête réalisée en partenariat avec le média roumain Libertatea et les journalistes Andrei Petre (Roumanie), Josy Joseph, Anand Mangnale, Sumedha Mittal de The Confluence media (Inde), Sen Nguyen et Giang Pham (Vietnam). Rien n’est totalement perdu. Pour Daniel Mischie, considéré comme un « employeur exemplaire » selon certaines agences, c’est bien à l’entreprise et aux autorités de s’occuper de l’inclusion des travailleurs. « Pour moi, certains vont rester plus longtemps, ils vont avoir des enfants ici. Il faut s’assurer des conditions de vie de nos employés étrangers », estime le patron de City Grill, qui possède plusieurs grands (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous