Bulgarie : le pape appelle à l’accueil des migrants et des réfugiés

|

« Il ne faut pas fermer les yeux, le cœur et la main à celui qui frappe à vos portes », lance le pape, à peine arrivé à Sofia. Petite mais fière de sa longue histoire, la communauté catholique de Bulgarie s’apprête à recevoir la visite du pape François, dimanche 5 et lundi 6 mai. De son côté, l’Église orthodoxe refuse tout geste d’oecuménisme.

Par la rédaction 11h : Lors de son premier discours à Sofia, le pape François, s’adressant aux autorités, au corps diplomatique et aux représentants de la société civile, a qualifié la Bulgarie de « pont entre l’Europe de l’Est et celle du Sud, porte ouverte sur le Proche-Orient ». « La Bulgarie est confrontée au phénomène de ceux qui tentent d’entrer à l’intérieur de ses frontières, d’échapper aux guerres et aux conflits et à la pauvreté et qui cherchent à atteindre de toute manière les zones les plus riches du continent européen, pour trouver de nouvelles possibilités d’existence ou simplement un refuge ». La Bulgarie est en effet une étape essentiel (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous