Bosnie-Herzégovine : soupçons de fraude et amertume après les municipales à Mostar

| |

L’issue des premières élections que Mostar a connues en douze ans laisse un fort goût d’amertume aux habitants. Et c’est sur des soupçons de fraude que Mario Kordić, de l’Union démocratique croate (HDZ), a finalement remporté la mairie.

Par Aline Cateux Les élections municipales à Mostar le 20 décembre 2020 avaient été saluées pour le bon déroulement du scrutin, mais le dépouillement des bulletins et leur acheminement jusqu’à la Commission centrale électorale (CIK) à Sarajevo ont en revanche posé plusieurs problèmes. La coalition BH Blok (SDP et Naša Stranka) a contesté les résultats de trois bureaux de vote du quartier de Brankovac, révélant que les chiffres avaient été manipulés en faveur de la Coalition pour Mostar, menée par le Parti d‘action démocratique (SDA), le part nationaliste bosniaque. Le recomptage des voix de ces trois bureaux de vote a permis d’attribuer un siège (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous