Le général Lazarević, héros pour la Serbie, criminel de guerre pour le reste du monde

| |

Le général Lazarević, condamné par le TPIY à quinze ans de prison pour crimes de guerre au Kosovo, enseigne à l’Académie militaire serbe. Pour le ministre de la Défense Aleksandar Vulin, il est un exemple pour les cadets. Mais à Bruxelles, l’affaire fait scandale.

Par Branka Mihajlović Après les premiers cours donnés en grande pompe par le général Vladimir Lazarević à l’Académie militaire, la Serbie s’est fait remonter les bretelles par Bruxelles. « Nous attendons des dirigeants politiques qu’ils respectent les victimes des conflits passés et promeuvent sincèrement l’apaisement dans les Balkans, qui est d’une importance fondamentale pour la stabilité, un avenir paisible et la prospérité », a rappelé dans un courrier la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, précisant qu’engager un condamné pour crimes de guerre à l’Académie militaire était contraire aux valeurs européennes. « Ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous