Albanie : à Tirana, le « Nouveau Boulevard » de la corruption

| |

Ils bloquent chaque soir la circulation depuis le mois de novembre. Les habitants du quartier d’Astir refusent d’être délogés pour permettre la construction du « Nouveau Boulevard », le futur périphérique de Tirana. Les travaux devaient être menés par une entreprise fantôme immatriculée dans un paradis fiscal.

Par Katerina Sula Le maire de Tirana et les « hommes des cavernes » L’affaire du Nouveau Boulevard est devenu un nouveau sujet de discorde entre l’opposition, le Président albanais et le gouvernement socialiste. L’opposition et Ilir Meta se sont rangés du côté des habitants d’Astir, appelant le Premier ministre à abandonner le projet, mais Edi Rama et le maire de Tirana, Erion Veliaj, sont bien décidés à le poursuivre. Après une manifestation citoyenne devant la mairie, Erion Veliaj a qualifié les manifestants « d’hommes des cavernes » d’une « espèce primitive . Il a également promis des « primes » aux familles dont les maisons sont sur le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous