Le Kosovo soupçonne la Serbie de bloquer l’enquête sur le meurtre d’Oliver Ivanović

| |

Les deux policiers serbes arrêtés samedi à Mitrovica ont été remis en liberté lundi. Ils sont pourtant soupçonnés d’avoir dissimulé des preuves dans l’enquête sur le meurtre d’Oliver Ivanović. Et Pristina accuse Belgrade de ne pas répondre à ses demandes de renseignements.

Les autorités de Pristina assurent qu’elles n’ont pas obtenu de la Serbie les informations qu’elles demandaient dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Oliver Ivanović, le 16 janvier dernier à Mitrovica-Nord. Le ministère de la Justice du Kosovo assure qu’il a envoyé quatre demandes écrites à Belgrade, toutes restées sans réponse. « Cette semaine, nous allons encore envoyer une demande à Belgrade, et nous verrons bien s’ils veulent nous répondre ou pas », a déclaré le ministre Abelard Tahiri au micro de Radio Slobodna Evropa. « Nous voulons que les auteurs de ce crime soient jugés, et nous avons déjà fait des avancées incroyables ». La Serbie a par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous