Kosovo : splendeur, privatisation et décadence de l’Hôtel Grand de Pristina

| |

C’est un symbole de Pristina. L’Hôtel Grand a accueilli le maréchal Tito, Ibrahim Rugova, le commandant Arkan et toutes les délégations internationales qui se sont succédées au Kosovo. Le grand bâtiment achevé en 1978 se dresse toujours au centre de la ville, mais il a perdu sa superbe. Ses cinq étoiles ne reluisent plus et ses principaux locataires, désormais, sont les pigeons qui nichent sur ses terrasses.

Par Nerimane Kamberi Qu’il s’agisse de la rénovation des chambres ou du ravalement de la façade, personne ne sait quand ces travaux abandonnés en cours de route pourront reprendre. Une visite de l’hôtel offre le spectacle désolant de chambres en piteux état, de chaises renversées, de fauteuils déchirés et de tapis usés. Les associations d’architectes réclament que l’aile gauche de l’hôtel, habillée de plaques roses, soit restaurée à l’identique. Les éléments qui caractérisent l’hôtel doivent être préservés, comme doit l’être ce bâtiment qui marquait l’identité de Pristina et faisait la fierté de ses habitants, symbole du progrès de la capitale de ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous