Le gouvernement d’Edi Rama interdit à Telekom Srbija d’investir en Albanie

| |

Y-a-t-il de la friture sur la ligne entre Tirana et Belgrade ? Malgré l’amitié affichée d’Edi Rama et Aleksandar Vučić, l’Albanie vient de refuser à l’opérateur téléphonique historique serbe d’investir sur son territoire.

Par Ognjen Zorić « La position du gouvernement est simple et claire : les entreprises serbes sont les bienvenues en Albanie, mais pas dans ce secteur stratégique. » Voilà comment le Premier ministre d’Albanie Edi Rama a justifié la décision de Tirana, qui a refusé ne pas vendre la filiale locale de l’allemand Deutsche Telekom, à MTS, la filiale mobile de Telekom Srbija. Fin septembre, l’entreprise serbe de télécommunications, dont 58,11% du capital appartiennent toujours à l’Etat, avait confirmé avoir fait une offre pour racheter son concurrent albanais, deuxième opérateur du pays. « Telekom Srbija souhaitait racheter les actions de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous