L’ancienne cheffe du Parquet anticorruption attaque la Roumanie devant la CEDH

|

Laura Codruța Kövesi, l’ancienne procureure en cheffe de la Direction nationale anti-corruption (DNA) a porté plainte contre le gouvernement roumain devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), à Strasbourg. Elle l’accuse de l’avoir révoquée sans lui avoir donné la possibilité de se défendre.

Par Fl. Cass. Elle a longtemps incarné la lutte anti-corruption en Roumanie. Laura Codruța Kövesi, 45 ans, attaque aujourd’hui les autorités de son pays en justice. Elle vient de porter plainte devant la CEDH contre le gouvernement roumain pour sa révocation de son poste de procureure en cheffe de la DNA. Elle considère que ses « droits ont été violés, comme le droit à un procès équitable, le droit à la défense et le droit de faire appel », a-t-elle déclaré le 9 janvier au bureau du procureur général d’Augustin Lazăr où elle sert maintenant comme conseillère anti-corruption. Dans sa plainte déposée fin décembre, la magistrate n’a pas fait de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous