Croatie : quand un artiste veut « protéger les prêtres des accusations de pédophilie »...

| |

Samedi 19 mai, l’artiste Siniša Labrović organisait une récolte de signatures pour « protéger les prêtres des accusations de pédophilie », derrière un stand orné des drapeaux de la Croatie et du Vatican... Et il s’est avéré que beaucoup de gens étaient prêts à signer n’importe quoi, sans comprendre qu’il s’agissait d’une performance artistico-parodique !

En quelques heures, Siniša Labrović, qui distribuait des bonbons à ses visiteurs, a récolté plus de 50 signatures. Certains, sortant avec empressement pièce d’identité et stylo, n’ont même pas lu ce qu’ils signaient ; d’autres, se présentant comme de fervents catholiques, après un temps de réflexion, ont renoncé, tout en justifiant en disant qu’ils ne savaient qui était à l’origine de l’initiative. Un couple tout droit sorti de la « Marche pour la vie » a remis en cause la formulation juridique, doutant à juste titre que cette question puisse être acceptée pour un référendum constitutionnel, et a suggéré qu’au lieu de l’interdiction des poursuites judiciaires, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous