Bosnie-Herzégovine : à l’Université de Banja Luka, l’allégeance politique compte plus que les diplômes

| |

Pour faire carrière à l’Université de Banja Luka, la fidélité aux autorités politiques de Republika Srpska compte plus que les compétences scientifiques, comme le montre l’exemple de Predrag Ćeranić, nommé professeur sans remplir aucune des conditions académiques ou, à l’inverse, celui d’Aleksandra Figurek, poussée à la démission pour des raisons politiques.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) Predrag Ćeranić a été nommé professeur à la Faculté des Sciences de la sécurité de Banja Luka alors qu’il ne remplissait pas les conditions requises pour ce recrutement. Les autres candidats se sont plaints, mais n’ont pas la possibilité de se représenter au poste, le recteur de l’Université ayant fait savoir que la décision était définitive. Autre exemple, celui de la professeure Aleksandra Figurek, professeure à la faculté d’Agriculture de Banja Luka, devenue la cible du pouvoir parce qu’elle a osé discuter publiquement du classement de l’Université de Banja Luka, mais aussi parce qu’elle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous