La disparition annoncée des Croates du Kosovo

| |

Ils étaient encore 9000 en 1991, ils seraient à peine 200 aujourd’hui, la plupart très âgés. Reportage à Janjevo et à Letnica, auprès des Croates du Kosovo, une communauté en train de disparaître.

Traduit et adapté par Simon Rico (Article original) Le choix du serbe est avant tout utilitaire : cela permet aux familles croates de percevoir l’aide que Belgrade offre à tous les élèves étudiant cette langue et ce programme au Kosovo – des manuels, des fournitures scolaires ainsi qu’une bourse mensuelle – un pécule nécessaire à leur survie. Aujourd’hui, on compte à peine 14 élèves Croates à Janjevo, sur les 300 de toute la ville. Ceux qui étudient en albanais sont au premier niveau, ceux en serbe, au deuxième, mais ils se croisent tous dans la cour de l’école, où le temps semble s’être figé il y a plusieurs décennies. Suivre des cours dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous