Crise en Biélorussie : réactions contrastées dans les Balkans

|

La crise en Biélorussie divise les Balkans. La Serbie et le Monténégro entretiennent en effet de bonnes relations avec le régime de Minsk, tandis que Milorad Dodik, membre serbe de la présidence de Bosnie-Herzégovine a salué avec enthousiasme la réélection contestée d’Alexandre Loukachenko. Seule la Macédoine du Nord soutient sans réserve les sanctions adoptées par l’Union européenne.

(Avec Radio Slobodna Evropa) - La première réaction officielle venant de Serbie a été celle du ministre de la Défense, Aleksandar Vulin, qui a démenti toute implication de soldats serbes dans la répression des manifestations en Biélorussie. Cette rumeur avait été lancée par l’analyste biélorusse Franak Viačorka. Selon le ministre serbe, la photo diffusée sur twitter daterait de 2018, quand des soldats serbes avaient effectivement participé à des manœuvres communes dans la région de Kraljevo. Aleksandar Vulin a néanmoins reconnu que neuf soldats serbes participaient actuellement à un entraînement de tir d’élite dans la caserne de Brest (ouest de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous