La Yougoslavie, le non-alignement et la force des idéaux

| |

Les utopies ont une particularité : elles finissent tôt ou tard par se réaliser. L’historien italo-slovène Jože Pirjevec n’a cessé de s’intéresser à Tito et à la Yougoslavie socialiste. Aujourd’hui, il a la conviction qu’elle aurait été la première à réclamer la paix entre la Russie et l’Ukraine. Entretien.

Traduit par Nikola Radić (article original) L’historien italo-slovène Jože Pirjevec, 82 ans, est surtout connu pour sa biographie de Tito, traduit dans de nombreuses langues étrangères, l’ouvrage le plus vendu en Slovénie après la Bible. Auteur d’une dizaine de monographies sur les espaces slovène et yougoslave aux XIXe et XXe siècles, il a publié en 2021 Partizani, une somme de 700 pages sur l’histoire du mouvement de libération nationale, y compris dans sa dimension internationale. Il prépare actuellement une nouvelle étude sur le titisme et s’est récemment rendu à Cetinje pour retrouver des documents appartenant au Musée national du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous