La Slovénie veut-elle la « dissolution pacifique » de la Bosnie-Herzégovine ?

|

Depuis lundi matin, la polémique enflamme les médias et les réseaux bosniens, alimentée par les propos du président slovène Borut Pahor lors de sa visite officielle à Sarajevo le 5 mars. Ljubljana tente de désamorcer la bombe alors que les rumeurs persistent sur la volonté du Premier ministre Janez Janša de « redessiner les frontières de l’ancienne Yougoslavie ».

Par la rédaction Mise à jour - 15 avril, 18h : Le site d’informations Klix.ba a révélé jeudi 15 avril l’existence de trois non papers portant sur des changement de la Constitution bosnienne et la division territoriale de la Bosnie-Herzégovine, et qui pourraient avoir des conséquences en Macédoine du Nord et au Kosovo. Le premier de ces documents émane de la Croatie, où Zagreb plaide en faveur de changements de la législation électorale bosnienne permettant l’élection d’un « représentant légitime des Croates en Bosnie-Herzégovine » afin, selon le ministre croate des Affaires étrangères, Gordan Grlić-Radman, de respecter l’égalité des trois (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous