Diplomatie : la Serbie veut se rapprocher de l’Iran, Washington grogne

| |

Comment développer l’économie serbe ? Pour le gouvernement de Belgrade, l’une des pistes pourrait être de renforcer ses relations avec l’Iran, qui représente un marché de 80 millions d’habitants. Une idée qui ne semble pas être appréciée de l’autre côté de l’Atlantique.

Par Dušan Komarčević « Pourquoi les autres et pas la Serbie ? ». C’est par cette question que le vice-Premier ministre et ministre du Commerce, du tourisme et des télécommunications, Rasim Ljajić, a répondu aux critiques émises par Eddie Bernice Johnson, membre du Congrès américain, qui s’inquiétait de la coopération développée entre la Serbie et l’Iran. À la vieille de la visite de deux jours du Président serbe à Washington, les 16 et 17 juillet derniers, celle-ci avait demandé au vice-Président des États-Unis, Mike Pence, de reporter sa rencontre avec Aleksandar Vučić, tant que Belgrade n’aurait pas clarifié ses liens avec Téhéran. La rencontre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous