La Serbie après les élections : changement de cap ?

| |

Aleksandar Vučić domine toujours sans partage la scène politique, mais l’opposition démocratique siègera au Parlement et l’extrême-droite fait une percée. La Serbie, qui hésite entre Bruxelles et Moscou, va-t-elle changer de cap ? Point de vue.

Propos recueillis par Ph.B. Milan Antonijević est l’ancien directeur exécutif de l’Open Society Foundation et du Comité des avocats pour les droits de l’Homme, Yucom. Le Courrier des Balkans (CdB) : Dimanche 3 avril, Aleksandar Vučić et son Parti progressiste de Serbie (SNS) ont remporté le triple scrutin présidentiel, législatif anticipé et municipal partiel. La journée a cependant été marquée par des incidents et des fraudes massives. Quel regard portez-vous sur ces élections ? Milan Antonijević (M.A.) : Il y a en effet eu diverses pressions en amont, tandis que de nombreuses fraudes électorales, ainsi que des attaques physiques, ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous