La Roumanie se dote du bracelet électronique, les associations féministes se réjouissent

| |

Après des années de promesses non tenues, les députés roumains ont enfin adopté une loi instaurant le port du bracelet électronique. Ce dispositif était attendu depuis de longues années, notamment pour faire respecter les ordonnances de protection. Une bonne nouvelle pour les femmes victimes de violence.

Par Florentin Cassonnet La Chambre des députés a adopté à une écrasante majorité (310 voix sur 330), mercredi 21 avril, la loi sur la surveillance électronique dans les procédures judiciaires et l’application des peines, qui instaure le port du bracelet électronique. Tous les partis ont soutenu le projet, du PNL au PSD, en passant par le jeune parti d’extrême-droite AUR, ainsi que la société civile, comme l’ONG féministe Centrul Filia. Reste maintenant à le mettre en œuvre, à commencer par le financement et les appels d’offres. L’État a jusqu’à mars 2022 pour acquérir des bracelets. Ensuite, c’est l’Inspection générale de la police et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous