Moldavie : depuis si longtemps ballotée entre la Russie et l’Union européenne

Pro-européens contre pro-russes, ce clivage agite de longue date la vie politique moldave. L’élection de Maia Sandu à la présidence fin 2020 a encore réveillé ces tiraillements. Mais la victoire de son parti aux législatives de 2021, sur un programme anti-corruption, et l’arrivée d’une de ses lieutenantes à la tête du gouvernement, le petit pays, l’un des plus pauvres d’Europe, a donné des rêves de « nouveau départ ». La guerre en Ukraine vient néanmoins d’y mettre un puissant coup d’arrêt.

Un livre indispensable La République de Moldavie, un État en quête de nation De Matei Cazacu et Nicolas Trifon Editions Non Lieu, septembre 2010, 448 pages, 25 euros. Quelques dates 27 août 1991 : Proclamation d’indépendance de la Moldavie, qui quitte l’URSS Juillet 1992 : Accord entre la Moldavie et la Russie sur la région sécessionniste de Transnistrie. 2001 : Élections du communiste Vladimir Voronine à la présidence, après la victoire de son parti aux législatives 2005 : Nouvelle victoire des communistes Avril 2009 : Victoire contestée des communistes aux législatives, grand mouvement de révolte. Août 2009 : Victoire de l’opposition (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous