La Macédoine du Nord et l’Union européenne : une « proposition française » qui passe mal à Skopje

| |

Comment lever le veto de Sofia et permettre l’ouverture des négociations d’adhésion européenne de la Macédoine du Nord ? Le gouvernement macédonien accepte la dernière version de la « proposition française », mais l’opposition manifeste à Skopje et dénonce un « diktat bulgare ».

Traduit par Gala Ivanovska (article original) Le Premier ministre macédonien Dimitar Kovačevski (SDSM) affirme que les questions historiques et le protocole d’accord de bon voisinage avec la Bulgarie ne faisaient plus partie du nouveau cadre de négociation de la dernière « proposition française ». Publiée sur le site du gouvernement macédonien, celle-ci vise à résoudre le conflit entre Skopje et Sofia pour permettre l’ouverture des négociations d’adhésion de la Macédoine du Nord à l’Union européenne (UE). L’opposition ne l’entend pas de cette oreille et a manifesté deux soirs de suite ce week-end devant le siège du gouvernement à Skopje. Un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous