La Macédoine du Nord accepte le compromis français pour ouvrir ses négociations avec l’UE

| |

La Macédoine du Nord et la Bulgarie ont signé un accord bilatéral le 17 juillet. La veille, le Parlement macédonien avait approuvé la proposition négociée par la France pour mettre un terme au conflit historique avec la Bulgarie et ouvrir des négociations d’adhésion avec l’Union européenne (UE). Skopje est candidate depuis 2005.

(Avec agences) - Skopje et Sofia, main dans la main pour signer un accord bilatéral levant le veto bulgare le 17 juillet. La veille, le Parlement de Macédoine du Nord a adopté par 68 voix sur 120 le compromis présenté par la France censé permettre l’ouverture de négociations d’adhésion avec l’Union européenne. L’opposition nationaliste-conservatrice du VMRO-DPMNE avait quitté la salle avant le vote, au terme de trois jours de débats et alors que des manifestants défilent tous les soirs dans les rues de Skopje pour protester contre cet accord. La « proposition française » a pour objectif de permettre le règlement du litige historique avec la Bulgarie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous