La Grèce mise sur le passeport vaccinal pour sauver la saison touristique

| |

Au sein de l’UE, le gouvernement grec est l’un des plus favorables au « passeport vaccinal ». Pour pousser dans ce sens, il a négocié un accord bilatéral avec Israël. Est-ce la clé pour sauver le tourisme grec, qui représentait un quart de l’économie avant la pandémie ?

Par Fabien Perrier Le 8 février, à Jérusalem, en Israël, le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis affichait un air satisfait à l’issue de sa rencontre avec son homologue israélien, Benyamin Netanyahou. Ils venaient d’acter l’instauration d’un « passeport vaccinal » pour les touristes qui voudraient voyager en Grèce. Face à la presse, le chef du parti de droite Nouvelle démocratie justifiait : « Nous devons faciliter les voyages de ceux qui présentent une preuve de vaccination et c’est ce que nous comptons faire avec Israël qui est loin devant en termes de vaccination ». Pour Kyriákos Mitsotákis, cet accord est aussi un moyen de faire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous