Énergies : « face à la crise », la Grèce mise sur le charbon et le gaz offshore

| |

Pays parmi les plus ensoleillés d’Europe, la Grèce a accéléré sa transition écologique ces dernières années. Mais depuis le début de la guerre en Ukraine, le gouvernement conservateur a relancé la production de lignite et accélère sur la prospection gazière en mer. Un revirement vers les énergies fossiles qui inquiète.

Par Marina Rafenberg Face à la crise énergétique, le gouvernement conservateur grec opère une volte-face qui va à l’encontre de la transition écologique entamée ces dernières années. Les centrales à lignite, ce charbon de basse qualité particulièrement polluant, ne fermeront plus d’ici 2023, comme annoncé, mais en 2028. Ces deux prochaines années, la production de lignite va même doubler dans le pays. La tendance est déjà en marche ces dernières semaines : la lignite compte désormais pour 19,83% de la production totale d’électricité. Trois fois plus qu’il y a encore à peine un mois (7%) et presque autant que les énergies renouvelables, qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous