Bulgarie : ce pacte secret qui unit Boïko Borissov à la Turquie d’Erdoğan

| |

La Bulgarie est le seul pays de l’Union européenne qui expulse de supposés « gülénistes » vers la Turquie. En cause, le « pacte secret » qui unirait Boiko Borissov à Recep Tayyip Erdoğan sur la gestion des flux migratoires. Le Premier ministre rêve aussi de servir de médiateur entre l’UE et Ankara.

Par Alexandre Levy Combien sont-ils ? Qui sont-ils exactement et de quelle manière ont-ils été renvoyés chez-eux, dans un pays qu’ils voulaient à tout prix fuir pour éviter la répression ? La question des gülenistes – et plus généralement des opposants à Recep Tayyip Erdoğan – renvoyés sans autre forme de procès en Turquie agite régulièrement la presse bulgare depuis le putsch manqué de 2016 et la répression qui s’en est suivie. Selon une récente enquête de Der Spiegel, il existerait une sorte de « pacte secret » entre Sofia et Ankara pour contourner les conventions internationales en matière d’extradition et les engagements européens de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous