Guerre en Ukraine : « l’attitude bipolaire » de la Bulgarie

| |

À défaut de pouvoir nommer un gouvernement, le nouveau Parlement a voté pour l’envoi d’une aide militaire à Kiev grâce à une « coalition » libérale ad hoc réunissant les ennemis d’hier. Et ce n’est pas le dernier des paradoxes bulgares pour ce qui concerne la guerre en Ukraine...

Par Alexandre Lévy Un mois après les législatives du 2 octobre, le nouveau Parlement bulgare vient de voter l’envoi d’une aide militaire en Ukraine. Cette décision intervient après plusieurs mois de tergiversations et de demi-mesures, faisant de la Bulgarie l’un des seuls pays de l’Union européenne à ne pas fournir officiellement d’armes à l’armée ukrainienne. Si aucune majorité n’a toujours pas pu être trouvée pour former un gouvernement, une alliance « pro-occidentale » de circonstance a pu se dégager sur ce sujet hautement symbolique. Cette coalition ad hoc a rassemblé des formations politiques qui se disent pourtant farouchement opposées : le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous