Energie : 1,5 milliards d’euros pour le Trans-Adriatic Pipeline

| |

La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé la semaine dernière le plus important prêt de son histoire au Trans-Adriatic Pipeline (TAP). Ce gazoduc, actuellement en cours de construction en Grèce et en Albanie, fait pourtant l’objet de vives critiques pour son impact environnemental et social.

Par Louis Seiller La Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé la semaine dernière un prêt de 1,5 milliard d’euros au Trans-Adriatic Pipeline (TAP), le tronçon ouest du corridor gazier du sud (SGC). Cet ensemble de gazoducs de plus de 3 500 kilomètres devrait acheminer du gaz depuis la mer Caspienne jusqu’à la botte italienne. C’est le montant le plus important jamais alloué par cette banque publique européenne à un projet énergétique. Ce financement était en attente depuis près de deux ans. Un vote, prévu en décembre dernier, avait été reporté, la BEI ayant indiqué vouloir se pencher de plus près sur le projet. Depuis le champ (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous